Face à face avec une styliste passionnée et sa maison, pleine de lumières, de suggestions et de merveilleux miroirs

fashion-stylist

« Elle s’appellera Chiara car elle apportera de la lumière avec son sourire ».

Mon nom a donc été choisi, à la recherche d’une lumière que je suis tous les jours.
Nomen omen, disent-ils, et j’ai réalisé à quel point il était vrai un soir où le courant était parti et pour remonter le moral, j’ai ouvert une vieille armoire contenant les vêtements et les accessoires de ma grand-mère et j’ai improvisé sur un défilé à la lumière d’une bougie, forçant toute la famille à participer. Les fourrures et les paillettes nous ont donné un sourire, et j’ai immédiatement compris quelle aurait étée ma vocation.

 

Au début, les vêtements pour moi avaient ce pouvoir: faire briller l’atmosphère, éclairer les humeurs. A travers les paillettes sur les vêtements des poupées et dans le dressing, pendant les séances de shopping après une mauvaise journée. La vérité est qu’ils le font toujours, mais parfois j’ai du mal à m’en souvenir. Quand vous pouvez transformer votre passion dans votre travail, au départ cela peut sembler un rêve devenu réalité, mais il peut arriver de perdre de vue pourquoi vous avez commencé, ce qui vous a poussé à le faire. C’est là que vous devez vous retrouver joint aux motivations qui vous ont incité à commencer.

Mais je m’appelle Chiara pour une raison et, au besoin, je sais rééquilibrer les zones de lumière et apporter de la joie. Au travail, bien sûr: celui de la styliste de mode est un engagement constant à la poursuite de la tenue parfaite, le décolleté à la mode, le détail capable d’illuminer le porteur et de donner une valeur ajoutée à un tir, une vidéo, un happening.

Et puis, aussi et surtout, chez moi: c’est ici que je peux me consacrer à mes zones de lumière et redécouvrir l’harmonie qui me manque entre un tir et un autre.
C’est pourquoi l’un de mes achats préférés est la table basse Tiffany.

Ces poignées semblent indiquer que quelqu’un vous l’apportera, recouvert de bonbons, comme un plateau. Cette personne est moi: je passe mes journées disponible pour les modèles et les maquilleuses, mais quand je rentre à la maison, ce que je veux, c’est un câlin pour moi.

Ma maison est lumineuse et ce n’est pas seulement une question de fenêtres, gimmicks avec draperies et calculs stratégiques de l’heure d’or, mais c’est aussi grâce aux miroirs que j’ai soigneusement placés dans des coins stratégiques pour la maison. Parfait pour refléter non seulement les rayons du soleil, mais aussi les sourires de tous ceux qui viennent me rendre visite.

Break m’a frappé au premier coup d’œil. Je l’aime parce qu’il est fendu mais compact, et cette double nature me semble appropriée: même si je suis «en pièces» quand je reviens du travail, mais je me garde toujours ensemble, je ne me laisse jamais aller. Et ça suffit un aperçu à son cadre pour me le rappeler.

Ma pièce préférée? Je n’ai aucun doute, c’est Clara, la chaise en cuir avec des jambes en acier. Elle m’a d’abord intriguée pour la composition et convaincue par sa couleur: une pointe de bleu cobalt très élégant, choisie par les plus grands peintres, comme Renoir et Van Gogh, et parce qu’elle doit sa force à ce qui a été défini comme sa force, ou « son éclat supérieur qui sait submerger toutes les autres nuances ».

Mais c’est aussi son beau nom qui m’a persuadée, si semblable au mien … impossible de ne pas le remarquer. Je pensais qu’elle m’accueillerait après une journée de course entre les ensambles, ce serait mon abri quotidien. Et c’était ainsi.

Author

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco la

Write A Comment